Florilège de bonnes idées pour les vacances d'été

 

En cette période de vacances, de départs en voyage, nous vous proposons un petit florilège de bonnes idées, conseils et points sur lesquels porter son attention en tant que maître de chiens.

 

  La chaleur : Sans possibilité de transpirer comme les humains, attention aux balades aux heures les plus chaudes (on oublie !), aux pièces baignées de soleil à la maison ou dans l’appartement. Et que dire de l’étouffement prévisible dans un véhicule laissé sur un parking ? Le soleil tourne, l’habitacle est petit, confiné, peu ventilé et même une vitre entrebâillée ne suffit absolument pas à renouveler l’air, apporter de l’oxygène. En cas de suspicion de coup de chaleur, direction le véto !

 

Les chenilles processionnaires : l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) met à disposition une carte des zones infestées sur le territoire français. Chenilles processionnaires du pin ou du chêne (voir les cartes ci-dessous) peuvent causer de graves légions suite à un contact urticant avec le museau, la langue, la gueule du chien. On prend donc 5 minutes pour vérifier, si lors de son déplacement de vacances, on n’est pas susceptible d’entrer dans une zone rouge. Attention aussi aux chiens qui se baladent en liberté et pour lesquels il est donc plus difficile d’exercer sa vigilance.

Les tiques : recrudescence sur la Côte d’Opale en raison des températures restées douces tout au long de l’année, il convient de se prémunir au mieux : en tant qu’humain, on se couvre les jambes pour les balades en campagne, dans les champs, en forêt ; et pour son chien, on veille au grain avec les traitements antiparasitaires externes proposés par son vétérinaire (pipettes, colliers, comprimés, sprays à renouveler régulièrement). On vérifie après la balade en brossant le chien (tiens, une petite brosse dans la voiture, cela peut aussi être utile). On achète une pince tire-tique et surtout on s’y prend bien pour retirer la tique !

Chien à bord : apposer un autocollant « animal à bord » sur la vitre arrière de sa voiture, c'est à la fois revendiquer une appartenance à la communauté des amis des animaux, et c'est surtout et avant tout pour indiquer qu’un ou plusieurs animaux se trouvent ou pourraient se trouver dans le véhicule et que des mesures d’attention particulière s’imposent pour les secours ainsi prévenus.

Nourriture et boisson : en période de chaleur le chien mange moins, mais doit continuer à disposer d’eau pour s’hydrater (un chien boit environ de 30 à 60 ml d’eau par kg de poids en une journée). Vérifier que le bol d’eau n’est pas resté en plein soleil, renouveler l’eau de boisson plusieurs fois par jour (pour éviter la prolifération des bactéries, des algues), préparer un jouet « pop circle » fait maison avec eau congelée et morceaux de fruits, de viande cuite ou de thon pour amuser son chien dans le jardin (à l’ombre). Et comme les toutous-bars devant les boutiques, les offices de tourisme, les cafés et restaurants se sont multipliés (ici on verra une belle fontaine à eau, là ce sera un seau, une cavité creusée dans la pierre, comme à la plage des Sternes de Berck), on vérifie que l’eau est propre avant d’inviter son chien à boire… On peut parfois y trouver les pires cochonneries !

Les balades et activités de plein air avec toutou : si on le peut, on préférera sortir aux aurores pour aérer le chien, lui proposer une séance de patauge dans les bâches, dans un chemin de campagne encore ombragé, ne pas imposer de séance de jogging, de course effrénée, d’effort intense au chien et respecter le rythme plus lent des chiens brachycéphales (bouledogues français, carlins, bulldogs anglais…) lors des promenades.

 

Et on n’oublie pas le vieil adage : si le sol est trop chaud pour le pied, il est aussi et surtout trop chaud pour la papatte. Oubliées les balades sur les esplanades ou trottoirs en macadam, voire sur le sable de la plage, si humains et chiens ne peuvent y poser les appuis sans risquer de se brûler. Et si vous avez envie de relire l'article sur les activités de plein-air en été, par ici !

Et pour les petits trucs de saison, c'est par là !

 

Les plages autorisées : rien n’est plus amusant que de voir son chien courir sur le sable frais le matin ou en soirée, de faire un trou sur la plage, de se rouler, de s’énerver contre les grosses bouées jaunes. Mais on vérifie à l’avance sur la plage est autorisée aux chiens en consultant la carte proposée par 30 millions d'amis (cliquer sur la zone géographique concernée pour faire apparaître les logos) ou en effectuant une recherche par liste.

Vous pouvez aussi faire une recherche par région sur le site internet de plages tv.

Tout pour organiser au mieux ses déplacements et sorties avec son chien, même en vacances ! Plusieurs sites internet bien documentés et s’appuyant sur la participation de la communauté pour se développer, permettent de préparer à l’avance ses activités avec toutou loin de chez soi, dans la nature, en ville, en camping, à la mer, en montagne… alors on surfe sur…

              https://www.wooftrotter.com                                                        http://emmenetonchien.com/                                                            

 Les soldes : il paraît que le sac banane est de nouveau à la mode. Quant aux sacs à dos à motifs colorés, ils sont aussi de retour : on fait donc une place à une gourde, un bol rétractable, un mousqueton pour tenir le tout ou on utilise la petite poche du sac à dos pour le toutou. Un partage 50/50 pour une sortie confort ! Et on fait un petit tour à son animalerie locale qui ne manquera pas de proposer des produits et accessoires réduits. Les cani-soldes sont l’occasion de renouveler la garde-robe du petit chien pour la pluie et l’hiver, de racheter un panier, de trouver à un prix plus abordable la ligne Bungee dont on a rêvé toute l’année… ou de découvrir des montagnes de jouets flottants en forme de phare rouge et blanc, le « must have » à Berck !!!

 

Article rédigé en juillet-août 2018.