Apprendre en dormant ??

 

Selon une étude hongroise, la consolidation de la mémoire, le renforcement des compétences acquises en apprentissage par les chiens passeraient par un sommeil reposant et de bonne qualité. Une première étude se fonde sur un panel d’une quinzaine de chiens (et la bienveillance de leurs maîtres) équipés de capteurs pour établir des électro-encéphalogrammes après une séance test d’apprentissage à une commande comme « assis » mais donnée en langue étrangère. Après une sieste les chiens sont de nouveau testés à cette commande en langue étrangère et semblent plus prompts à effectuer la commande à obéir à une langue humaine qu’ils ne maîtrisaient pas. Pendant leur sommeil l’analyse de l’électro-encéphalogramme montre une phase de sommeil plus profond. Ce qui est similaire à l’activité cérébrale d’un humain mis dans des conditions d’apprentissage identiques, puis suivies d’une phase de sieste également.

 

Dans la pratique l’étude a permis d’avancer que le temps de sommeil avait permis aux chiens de consolider leurs connaissances nouvelles.

 

Afin d’aller encore plus loin dans les conclusions, une deuxième étude a été mise en place avec cette fois 53 chiens qui ont appris une commande dans une langue étrangère. Certains d’entre eu ont ensuite intégré un groupe de chiens qui a dormi, alors que d’autres ont joué, d’autres encore ont marché et enfin un dernier petit groupe a continué à apprendre de nouvelles commandes, à faire de nouveaux exercices. Il ressort que les chiens ayant effectué la sieste et ceux ayant marché ont plus progressé que les autres chiens, mais ceci n’a été valable que sur le court terme. Une semaine plus tard, les mêmes observations ont été faites, en intégrant en plus les chiens du groupe qui a joué pendant l’expérience. Ceux qui avaient poursuivi l’apprentissage sans pause aucune n’avaient pas progressé.

 

Les chercheurs ont également noté que la consolidation de la mémoire canine aurait pu être plus importante, plus grande, si le temps de sommeil avait atteint ou dépassé 1 heure. De la même manière si le chien qui a dormi, dispose de quelques minutes pour se réveiller correctement et en douceur, ses compétences s’améliorent comparativement au chien qui a de suite repris une activité et qui est encore dans le brouillard de sa sieste !

 

Alors plutôt que de prétendre que le chien peut apprendre en dormant, accordons nous sur des phases d’apprentissage courtes et sur des moments de pause cérébrale pour renforcer les acquis et reprendre dans de bonnes conditions !

 

Les références des deux études : Kis et coll. (2017). L'effet interdépendant du sommeil et de l'apprentissage chez les chiens - une étude EEG et comportementale. Affenzeller et coll. (2017). Une activité ludique post-apprentissage améliore les performances d'entraînement des chiens Labrador Retriever .

 

Article rédigé en septembre-octobre 2020